Son nom est mythique pour les randonneurs qui parcourent les alentours de Mantet.
Or, nombreux sont ceux qui confondent le Refuge de l’Alemany et La Baraque des allemands.

Le Refuge de l’Alemany est le refuge de montagne non gardé, utilisé aujourd’hui par les randonneurs. Ouvert toute l’année, il peut accueillir une dizaine de personnes. Il appartient à la commune de Mantet et est géré par la Réserve naturelle nationale de Mantet. Il avait été construit vers 1988 avec l’Association Rempart. Le refuge se situe à proximité du GR10, sur le Tour des Réserves naturelles catalanes, en direction de la Portella de Mantet.


Refuge de l’Alemany ©PNRPC

 

L’ancienne Baraque des Allemands est aujourd’hui en ruine. Elle se situe en amont à environ 15 min de marche du refuge. Son histoire nous est livrée par Jean Rigoli :

« Les troupes allemandes d’occupation construisent, en 1943, un bucolique poste frontière, bâti en rondins, pour surveiller le passage vers la Portella et l’Espagne, trop perméable à leur gré. Située à 1980 mètres d’altitude, la “Baraque des Allemands”, fort connue de tous les coureurs de montagne des alentours, a longtemps constitué un refuge de choix pour les randonneurs sur le chemin du Chalet de l’Ull de Ter et un poste avancé apprécié des chasseurs pour les petits matins de traque à l’isard dans Bassibès, jusqu’au jour de sa destruction par l’incendie provoqué par une troupe de scouts belges peu précautionneux, en 1983. »

Extrait de : HISTOIRE DE MENTET, Chronique d’un village de Conflent

de Jean RIGOLI (2007).


© archives Réserve naturelle nationale de Mantet



La Baraque des Allemands, avant sa destruction

© archives Réserve naturelle nationale de Mantet

 


Les ruines de la Baraque des Allemands, aujourd’hui
©PNRPC

 

 

Partager cet article : Facebook Twitter Google+