La forêt, au-delà d’être un trait marquant du paysage, accueille de nombreuses activités : balades à pieds, en raquettes, à vélo ou à cheval. Elle sert également à l’élevage en apportant une ressource alimentaire complémentaire à celle des estives. A la fois nourricière, abri pour se protéger, se reproduire et chasser, la forêt de pins abrite une faune et une flore remarquable, à l’image du grand tétras, oiseau emblématique des Pyrénées.

La multifonctionnalité de ces peuplements et la forte valeur environnementale de ces écosystèmes particuliers supposent la définition de techniques sylvicoles fines et adaptées qui jusqu’à 2014 faisaient défaut aux gestionnaires. C’est dans ce contexte, grâce à un partenariat engagé depuis plusieurs années et consolidé par un projet de coopération transfrontalière, qu’est né le guide de sylviculture du pin à crochets.

Il a pour objectifs de proposer une démarche technique exposée dans trois chapitres :

  • Le premier présente, de manière synthétique, les enjeux afférents aux peuplements de pins à crochets, dressant ainsi les éléments de contexte qui ont prévalu dans les choix de gestion proposés.
  • Le deuxième aborde la typologie de peuplements, son champ d’utilisation et la clé de détermination associée.
  • Le troisième, qui constitue le cœur de l’ouvrage, présente les orientations de gestion et les recommandations techniques à l’échelle du massif forestier, de la forêt et de l’unité de gestion.

En savoir plus