Un réseau transfrontalier de laboratoires botaniques à ciel ouvert pour préserver la flore rare et menacée de l’est des Pyrénées

Les espèces vivantes ne sont pas arrêtées par les limites administratives. Connaissance et protection du patrimoine naturel doivent s’envisager à l’échelle des unités naturelles. Le Parc naturel régional des Pyrénées catalanes s’implique auprès de la Fédération des réserves naturelles catalanes et six autres structures gestionnaires de l’Est des Pyrénées, catalans, andorrans, ariégeois dans une stratégie transfrontalière commune de botanique.

Le Parc naturel régional à travers sa charte, s’est fixé comme objectif de préserver les espèces patrimoniales et indicatrices d’un bon état de conservation des milieux. Plusieurs espèces floristiques ont été identifiées comme prioritaires, notamment celles présentes au niveau des zones humides.

Des suivis floristiques sont réalisés sur les espèces Botrychium matricariifolium avec des recherches sur l’écologie de l’espèce en lien avec l’université Via Domitia de Perpignan et Gentiana pneumomanthe, qui a la particularité d’être l’hôte biologique d’une population de papillon Maculinea alcon, dont ce suivi profite également. D’autres suivis sont réalisés sur au moins 10 espèces rares et menacées par le réseau d’acteurs catalans.

© Réseau floracat
Espèces rares et endémiques des Pyrénées sur le territoire du PNR PC : de gauche à droite le persil d’Isard, le Botrychium matricariifolium, la gentiane pneumomanthe

L’originalité et la diversité floristique sont des éléments majeurs de la biodiversité pyrénéenne. Dans la continuité du travail du réseau FLORACAT réalisé depuis 2012, le projet INTERREG POCTEFA (Programme européen Opérationnel de Coopération Territoriale entre l’Espagne, la France et l’Andorre) FLORALAB vise à préserver et à faire connaître la flore patrimoniale transfrontalière de l’est des Pyrénées. Misant sur la diversité de leurs approches en écologie, les structures membres du réseau proposent ainsi de fonder et d’animer un réseau de « laboratoires botaniques à ciel ouvert » pour préserver et faire connaitre la flore patrimoniale transfrontalière.

Ces supports d’activités visent à :

  • Continuer à améliorer les connaissances et innover avec l’appui de la recherche scientifique dans le suivi de la flore est-pyrénéenne rare et menacée ;
  • Favoriser la coopération interprofessionnelle et transfrontalière pour la préservation et la gestion concertée de cette flore et de ses habitats ;
  • Former des étudiants en écologie et différents acteurs du territoire (éleveurs, forestiers, accompagnateurs en montagne, etc.) à la connaissance de la flore pyrénéenne, mais aussi aux enjeux de sa conservation ;
  • Rendre ce sujet accessible au grand public  à travers des événements :
    – 1 concours photo Déclic Nature spécial flore et exposition,ouvert à tous
    – 1 semaine de la flore organisée avec plusieurs animations ludiques et scientifiques pour le grand public,
    – plusieurs rencontres interprofessionnelles organisées entre gestionnaires et chercheurs
Programme financé par le Fonds Européen de Développement Régional (FEDER)
BUDGET :

Budget total : 625 292 €
Subvention 65% : 394 180 €

Dossier de presse en Français à télécharger ici
Dossier de presse en Catalan à télécharger ici

Le projet a été cofinancé à hauteur de 65 % par le Fonds Européen de
Développement Régional (FEDER) dans le cadre du Programme Interreg V-A
Espagne-France-Andorre (POCTEFA 2014-2020). L’objectif du POCTEFA est
de renforcer l’intégration économique et sociale de l’espace frontalier
EspagneFrance-Andorre. Son aide est concentrée sur le développement
d’activités économiques, sociales et environnementales transfrontalières par le
biais de stratégies conjointes qui favorisent le développement durable du
territoire.
Partager cet article : Facebook Twitter Google+