La circulation motorisée dans les espaces naturels à des impacts forts et non négligeables sur les milieux patrimoniaux (érosion des sols) et sur les espèces. Les nuisances générées par les véhicules causent un dérangement de la faune, provoquant du stress et rendant les animaux plus vulnérables (abandon de nids, épuisement). La circulation de véhicules à moteur est aussi un facteur à risque pour le déclenchement d’incendies.

En ce sens, une réglementation est en place :

  • la circulation des véhicules motorisés est autorisée que sur les voies ouvertes à la circulation publique (voies sur lesquelles on peut circuler avec un véhicule de tourisme).
  • les pratiques du tout-terrain motorisé et du hors-piste sont interdites (stationnement compris).

La circulation motorisée est interdite sauf dérogation sur toutes les réserves naturelles

Les actions du Parc

Afin de protéger les espaces naturels, un travail de concertation sur la circulation motorisée est organisé par groupe de communes. Il s’agit de poser un état des lieux des pistes existantes, puis de proposer une réglementation permettant de répondre aux enjeux identifiés (préserver la faune, risque incendie). Les acteurs du territoire et les services de l’Etat font partis du tour de table, afin d’élaborer un plan de circulation qui établira les actions à mettre en place.

Share this post : Facebook Twitter Google+