Depuis toujours, le climat de notre planète évolue. Mais depuis la révolution industrielle, nous sommes entré dans une ère ou les activités humaines sont devenues une force majeure capable d’influencer notablement l’évolution de la lithosphère et des conditions de vie à la surface du globe. Cette nouvelle période géologique, qualifiée d’Anthropocène (ère de l’humain) a été popularisée par le climatologue et prix Nobel de chimie Josef Crutzen.

Les 25 dernières années de cette nouvelle période, qualifiée de “grande accélération du changement climatique”, permettent d’ores et déjà de savoir qu’un réchauffement moyen à la surface de la terre d’1,5° à 2° par rapport à 1990 sera atteint en 2030. Contrairement aux apparences, cette augmentation de température est importante et très brutale par rapport à l’évolution lente que la terre a connu jusqu’alors durant l’Holocène (période géologique précédant l’anthropocène).

Il convient donc, parallèlement aux efforts à réaliser pour limiter notre impact carbone et le réchauffement conséquent du siècle à venir, de nous préparer à l’évolution inéluctable de notre climat et à ses conséquences sur notre environnement.

Dans cette optique, le CEREMA (Centre d’études et d’expertise sur les risques, l’environnement, la mobilité et l’aménagement) a développé un centre de ressources au service des territoires permettant d’identifier les formes d’adaptation à anticiper (habitat, agriculture, tourisme,etc) et de les illustrer par des exemples de projets concrets.

Une page plus spécifiquement liée au contexte montagneux permettra aux collectivités et aux citoyens du PNR de comprendre et de mieux préparer ces changements.

Consultez le Centre de ressources pour l’adaptation au changement climatique / montagne

Partager cet article : Facebook Twitter Google+