Les Romains, déjà, côtoyaient ces trésors de la nature. Et probablement bien d’autres avant eux. Des « simples » eaux chaudes, relaxantes, aux eaux thermales, gorgées de minéraux dotés de propriétés bienfaitrices, les nombreuses sources du Parc naturel régional des Pyrénées catalanes sont un véritable joyau patrimonial. Exploitées pour certaines, jalousement cachées pour d’autres, elles ont pour point commun un environnement sauvage et apaisant, propice à la quiétude.

Initialement de pluie, elles se sont infiltrées dans le sol, ont voyagé sous nos pieds des années, des siècles, des millénaires durant, s’imprégnant des minéraux des roches rencontrées, se purifiant de tout polluant, se réchauffant au contact des entrailles de la Terre… avant de surgir à l’air libre, souvent à 40° ou plus. Leur température et leur composition, propres à leur traversée sous-terraine sont spécifiques de chaque source. Tout comme leurs propriétés.

Les stations thermales de Molitg-les-Bains et de Vernet-les-Bains aux eaux sulfurées sodiques en ont fait leur fer de lance : l’une s’attachant au soin des affections dermatologiques, l’autre plutôt aux rhumatisme et pathologies respiratoires. Avec les bains thermoludiques de Saint-Thomas, de Dorres et de Llo, ce sont en tout 5 établissements qui proposent de profiter à loisir des bénéfices de ces eaux si particulières. Sans compter toutes les sources chaudes sauvages cachées ça et là au cœur des montagnes…Mais, comme le veut la tradition visant à les protéger, celles-là on ne vous dira pas où elles sont !

Share this post : Facebook Twitter Google+